SIRIUS

//BIOGRAPHIE

Sirius a rencontré les autres membres de SP23 en 1995 dans une série de synchronicités des entrepôts de Londres aux festivals européens. Il a été initié aux joies du liveset par Crystal Distorsion qui lui confia son équipement studio et le brancha au sound-system de Spiral Tribe. Ce fut un baptême du feu un peu prématuré, à la fois pour Sirius et pour toute une piste de dance bondée…

Il a continué l’aventure avec Sound Conspiracy, à la fois comme artiste et organisateur. Il a participé aux aventures et à leurs fêtes mémorables à travers l’Italie, la France, l’Inde et dans les paysages ravagés de Bosnie fraîchement sortie de la guerre. Il a rapidement appris à négocier avec les délégués hostiles des Nations Unies, la police secrète serbe et les coiffeurs armés de kalachnikovs.

En 2009 il cofonde London Street Design Magazine (LSD Magazine) avec Wayne Anthony. Tous deux se passionnent à l’idée d’un espace publique véritablement libre et se sentent inspirés par le foisonnement créatif de l’art de rue. Pour Sirius, le street art transcende les intérêts commerciaux et grouille d’une énergie semblable à celle qui animait le mouvement acid house et les raves de la fin des années 80 et du début des années 90. Sirius a contribué à faire de LSD une publication numérique respectée qui rassemble le street art, la musique et des sujets de réflexion variés. Des enjeux politiques à la physique quantique, on y trouve des interviews de gens aussi différents que Carl Cox, Noam Chomsky, Public Enemy, Douglas Rushkoff, Bill Drummond, Shok-I, Blek le Rat, Matt Black et tant d’autres… Il est actuellement co-Directeur Artistique du magazine et co-dirige le label numérique indépendant Bleach Feast.

Aujourd’hui les sets de Sirius sont un cocktail de house, breakbeat et techno. Il participe au planning et à la gestion administrative de SP23.

 

//VIDÉO