DRAGONGAZ

dragongaz_715x250

 

// BIOGRAPHIE

D’abord guitariste punk-rock au milieu des années 90 (Spunge Paper, Ultra Orange), il découvre le son techno à la même période avec l’arrivée des Spiral Tribe en France et se passionne pour la musique électronique. Il sort son premier maxi en 1996 sous le nom Psaïzone, suivi ensuite par plusieurs sortis sur le label No-Tek et Hocus Pocus. Il monte son premier duo live machine avec Sounds Off Pistols en 1997.

Ensuite, en 1999, la rencontre avec le batteur de LTNO (aka Rimshot) donne naissance au duo Interlope. Partant du principe qu’Interlope est un projet destiné à casser la monotonie du travail de groupe, Dragongaz et Rimshot composent chacun leur morceaux individuellement, et sans aucune répétition préalable improvisent sur scène en gérant chacun une dizaine de pistes séparées sur la même console. Une configuration qui a fait ses preuves car elle permet d’expérimenter la musique dans tous les sens et ainsi de pouvoir livrer une performance différente à chaque concerts.

L’enregistrement de leur performance leur donnera des idées pour construire leurs opus. En dix ans, ils ont sorti 3 albums, 6 maxis, 2 CDs live « Chip Jockey » sur les labels Jarring Effect et Expressillon, remixés les Béruriers noirs, High Tone et fait plus de 400 dates en France et à l’étranger.

En 2003, Dragongaz participe au projet Siphon, échange artistique international, qui réunit pour une création originale les trois groupes : Constructus Corporation, Zong et Interlope. De cette rencontre naîtra une amitié toujours d’actualité entre Dragongaz et le posse African Dope Records, sui sera à l’origine de la collaboration actuelle entre le label sud-africain et Jarring Effects. Aujourd’hui, après plus de 10 ans d’activité, le projet Interlope est mis en suspens afin de pouvoir développer d’autres projets, notamment avec Jamalski et Spoek Mathambo.

Dragongaz en live solo continue d’explorer des styles différents de l’electro hip-hop au breakbeat-electro, jusqu’à la drum’n'bass, en restant toujours dancefloor quelque soit le tempo et en adaptant son set à la soirée. L’improvisation est toujours de mise et il injecte également sa guitare dans ses compositions actuelles, donnant une couleur « fat-electro-rock » à une partie de son set. Il collabore aussi régulièrement avec des Mcs internationaux comme Mc Jamalski, Sk , Watkins Tudor Jones ou plus récemment Spoek Mathambo Mc du groupe Playdoe.

 

// VIDÉO